Recherche

Newsletter




Aux frontières de la calligraphie chinoise : pratiques contemporaines d'un art plurimillénaire Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
02-04-2012


        Considérée comme le pinacle des arts visuels dans l’empire du Milieu, la calligraphie a longtemps constitué l’un des socles culturels de l’élite intellectuelle chinoise traditionnelle, au point que les candidats des examens impériaux étaient jugés autant sur leur argumentation et leurs connaissances que sur leur calligraphie.

        De par l’irréversibilité de chaque trait de plume, une belle écriture était tenue comme le signe d’une personnalité à la fois subtile et résolue.

 

        L’avènement du stylo, puis celui de l’ordinateur, accompagnés de l’exigence moderne d’efficacité, sont venus fragiliser la place de la calligraphie dans la société chinoise, si bien que rares sont les Chinois aujourd’hui, même éduqués, à savoir manier le pinceau avec dextérité. Avec l’aide de la technologie moderne, les plus belles écritures de Wang Xizhi ou Sima Guang peuvent être reproduites instantanément.

 

Article de Jennifer Dodgson, China Institute

 

 

Télécharger l'article complet:

 

Image