Recherche

Newsletter




Les notes du China Institute - Face à une Chine qui s’affirme, retour à la realpolitik pour le Japon Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
31-08-2011


        La victoire électorale du Parti démocrate (PDJ), en août 2009, a marqué un tournant historique pour le Japon, en mettant fin à la domination quasi-ininterrompue depuis 1955 du Parti libéral démocrate sur la vie politique de l’Archipel. Élu sur un programme progressiste, le PDJ promettait alors un rééquilibrage des relations avec l’allié américain, un rapprochement avec la Chine et la création d’une « communauté est-asiatique ».
 

           
        Cependant, après la fin de l’« état de grâce », la diplomatie du nouveau gouvernement japonais, jugée confuse par nombre d’observateurs, a cédé le pas devant le principe de réalité. Comme l’annonçait déjà une analyse du China Institute en juillet 2009, « le Japon ne semble pas imaginer, pour le moment, l’existence de sa politique de défense hors de son alliance avec les États-Unis, et les récentes évolutions de la société japonaise n’accréditent pas non plus la thèse d’un retournement de l’attitude de l’Archipel vis-à-vis du voisin chinois ». Les deux dernières années ont confirmé la justesse de cette analyse, qui soulignait, en outre, la nécessité de « trouver rapidement une solution pacifique » au contentieux territorial sino-japonais sur les îles Senkaku / Diaoyu.

 

 

Article de Vladimir Ionesco, China Institute

 

 

Télécharger l'article complet:

 

Image