Recherche

Newsletter




Politique intérieure
Le Hukou face au développement chinois - partie 1 : introduction Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
31-12-2012

                Si l’enregistrement des populations en Chine remonte au Ve siècle avant notre ère, le hukou fut mis en place dans le cadre des réformes économiques et sociales des premières années du régime communiste. Ce système trouve ses fondements légaux dans les réglementations de 1958 sur l’enregistrement par le hukou et de 1985 sur la carte personnelle d’identité de la République populaire de Chine.


         Dans sa version actuelle, le hukou remplit trois grandes fonctions : le contrôle des migrations intérieures, la gestion de la protection sociale et la préservation de la stabilité sociale.

 

Lire la suite...
 
Droit de la concurrence et action publique en Chine : une introduction Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
20-07-2012

       

        Grace à sa politique de réforme et d’ouverture initiée en 1979, le gouvernement chinois est parvenu à enclencher une logique vertueuse de rattrapage économique en République Populaire de Chine (RPC ou Chine) tout en conservant un contrôle strict sur des pans complets de l’industrie et en favorisant la constitution de géants nationaux qui rivalisent désormais avec les plus grandes entreprises occidentales. Le taux croissance spectaculaire (10,8 % par an en moyenne) que connait la Chine depuis trente ans atteste du succès de cette politique.


        Mais alors qu’aux États-Unis et dans l’Union européenne le débat politique se focalise autour des bienfaits attendus de la ré-industrialisation et de la nécessaire intervention de l’État pour y parvenir, la Chine semble, à l’inverse, souffrir aujourd’hui d’un excès d’action publique. Dans cette partie du monde, le débat se cristallise en effet autour de l’omniprésence de la main de l’État dans l’économie et sur la tendance de ce dernier à phagocyter toutes les ressources et forces vives du pays au détriment du secteur privé.

 

Lire la suite...
 
Quel avenir pour le Tibet ? Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
05-09-2011


        Le Tibet est un sujet qui attire une forte attention des médias et de l’opinion publique, non seulement en France mais aussi dans de nombreux autres pays occidentaux. C’est en sus un enjeu très sensible, comme l’a révélé la brouille franco-chinoise qui a suivi la rencontre entre Nicolas Sarkozy et le dalaï-Lama en 2008.

 

        Si l’indépendance du Tibet n’est guère soutenue que par une partie de la diaspora tibétaine et des associations occidentales – aucun État ne défend cette vision, différents chefs d’État et institutions se prononcent régulièrement en faveur d’une amélioration de la situation au Tibet, notamment en rencontrant celui qui était jusqu’il y a peu le chef du « gouvernement tibétain en exil » : Tenzin Gyatso, quatorzième dalaï-lama. Or, Pékin perçoit de telles rencontres comme une remise en cause de l’unité de la Chine et y réagit souvent vivement.

 

 

Lire la suite...
 
Les minorités ethniques en Chine Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
22-03-2011

Entre inégalités sociales et croissance économique : quelles voies vers une société harmonieuse ?


        Lors de sa sixième session plénière, en octobre 2006, le XVIe Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a officiellement décidé, pour la première fois de son histoire, d’œuvrer à « la construction d'une société socialiste harmonieuse ». Si les  émeutes et protestations sociales survenues dans les régions autonomes du Tibet en 2008, et du Xinjiang en 2009, sont à nouveau venues souligner la fragilité de l’unité nationale chinoise et l’hétéroclisme de sa population, cette décision répond aussi à plusieurs facteurs de dissonance au sein de la société chinoise, comme les écarts croissants de revenu, l’insuffisance du système de sécurité sociale, ou encore les coûts élevés du logement et de l’éducation. Ces problématiques socio-économiques ne doivent cependant pas masquer les enjeux politiques.  

 

Lire la suite...
 
Les notes du China Institute - Nobel de la paix 2010, une occasion manquée ? Version imprimable Suggérer par mail
Source : China Institute   
26-10-2010

         Nous inaugurons un nouveau format de publication – les notes du China Institute – afin de répondre de manière bien plus réactive aux évènements. Comme toujours, il s’agit de proposer à nos lecteurs un éclairage original et équilibré sur l’actualité, en nous appuyant sur notre équipe d’analystes et nos travaux de réflexion.


         Faisant fi des avertissements de Pékin, le parlement norvégien a décerné le prix Nobel de la Paix 2010 au dissident chinois Liu Xiaobo. Comme on pouvait s’y attendre, le gouvernement et les medias de la République populaire de Chine n’auront guère tardé à violemment critiquer cette décision, ce qui n’aura cependant pas empêché une minorité très restreinte de la société chinoise de manifester son soutien au récipiendaire, en contournant la censure sur internet ou lors de petits rassemblements comme à Chongqing. Au-delà de la polémique, ce prix peut-il provoquer de véritables changements ?

 

Lire la suite...